recherche enfr
Lisez, partagez ! Se déconnecter
Retour sur les Ateliers Orange de la Création consacrés aux Nouveaux Ecrans actualités

Retour sur les Ateliers Orange de la Création consacrés aux Nouveaux Ecrans

Par Vincent Puren publié le 12/07/2012 0 commentaire(s) 10 mn

La finale des ateliers Orange de la création, consacrés cette année aux nouveaux écrans, en partenariat avec Dailymotion, s’est tenue mercredi 11 juillet. Ce rendez-vous annuel fut marqué par l’arrivée des « Motionmakers », ces indépendants, souvent très talentueux, dont les créations fleurissent sur la toile grâce à Dailymotion. A cette occasion nous avons rencontré Florence Roussel, responsable des Ateliers  Orange de la Créations, qui revient pour vous sur cette troisième édition.

C’est grâce à ses accords privilégiés avec Dailymotion que Orange a souhaité, pour cette année, partir vers une édition dédiée aux nouveaux écrans. Le partenariat avec Dailymotion est d’autant plus intéressant que l’acteur des Telecom a pu ouvrir les ateliers Orange de la création aux Motionmakers (créateurs de contenus amateurs et professionnels sur la plateforme vidéo) pour la première fois. Sur les six finalistes qui ont concouru le 11 juillet, deux projets étaient défendus par des Motionmakers.

Ces deux acteurs en tête des sites français les plus visités dans le monde, symbolise l’avènement des nouveaux écrans dans l’hexagone. Dailymotion comme Orange ont déjà un ton éditorial de par ce qu’elles diffusent sur leurs réseaux.  Même si Orange n’a pas vocation à produire, son partenariat avec Dailymotion lui  offre une large participation dans les contenus, que ce soit pour le numérique, le cinéma ou la télévision. Ce sont justement ces contenus et leurs initiateurs que les Ateliers de la Création ont célébrés durant cette troisième édition.

Cette année encore,  cet évènement a offert un point d’entrée à ces producteurs et aux créateurs de contenus numériques. Ce type de narration était difficile pour les premiers ateliers en 2009. La thématique du jeu s’en sortait le mieux de par ses origines transmedia, mais aujourd’hui les auteurs et les producteurs se sont emparés des possibilités du numérique. Leur imagination et leur créativité dans ce domaine ont fait une progression phénoménale en très peu de temps !

« Une des ambitions de cette opération est bien sûr de diffuser des projets qui plaisent au plus grand nombre afin de générer de l’audience. Les 6 finalistes ont tous un fort potentiel pour attirer des adeptes! Toute la difficulté réside dans notre capacité à comprendre ce qui intéresse à un moment donné. Le public doit être suffisamment séduit pour vouloir connaître la suite et donc revenir… » nous déclarait Florence Roussel en charge des Ateliers de la Créations, rattachés à la Division des Contenus d’Orange.

Les  vainqueurs de cette troisième édition que sont « Qui conduit » (Fiction) de Ambarish Manepalli, Chloé Devicq et Mathilde Leclère, « Life ! » ( Documentaire) de  Vincent Gilliet et « Les Anooki » (Animation Jeunesse) ont donc reçu chacun 80000 euros, avec un suivi et accompagnement de la part d’Orange. « Si les lauréats ont besoin d’aide tout au long du processus de production et de création,  ils peuvent bien sûr se tourner vers nous. » ajoute Florence Roussel.

Les trois projets gagnants seront bientôt diffusés sur la TV d’Orange, le portail orange.fr (sur PC et tablette), le mobile et sur Dailymotion. « Pour la diffusion de contenus, nous ne sommes pas plus légitimes que France TV ou un player 100% digital,  mais tout aussi légitime,  justement parce que nous sommes sur le terrain du multiscreen cross média et transmedia. Les participants sont aussi bien des producteurs que des motionmakers. Ce sont les créateurs du web et  qui dit web dit Orange! »

 

LE WEB COMPLÉMENTAIRE ET NON NUISIBLE, POUR LES ÉCRANS DE TV

 

De grands acteurs comme le service public et notamment Arte ont compris très tôt l’intérêt de ce type de contenus. « Nous avons eu avec eux des partenariats novateurs avec des technologies nouvelles, je pense à la 3D notamment et la retransmission de grands événements sportifs comme Roland Garros avec F2,  ou plus culturel avec la diffusion en simultanée sur Arte et notre canal 3D du Slava’s Snowshow » déclare Florence Roussel.

De leur côté, des acteurs historiques comme TF1 ont la double difficulté de devoir produire des contenus  » à l’ancienne »  qui prennent aussi en compte  les nouvelles règles de l’ère numérique, sans oublier l’obligation de réussite dans les 2 cas afin de satisfaire tous les publics ! Leur présent est compliqué, mais ces acteurs ont des capacités d’adaptation très fortes, ils trouveront la voie qui leur sera propre.  Ils ont juste besoin d’un peu de temps pour tout absorber.

De leur côté, les consommateurs utilisent le Web sans pour autant délaisser les autres médias. Au contraire, ils utilisent plusieurs terminaux pour profiter au mieux du large éventail de médias à leur disposition, qu’ils leur accordent une totale attention ou pas.

Le multitasking déjà bien installé, semble un compromis intéressant pour allier écran traditionnel et nouveaux écrans.  Pourquoi se restreindre quand on a autant de choix? la télé allumée en face de soi , l’ordinateur sur les genoux, une tablette à porté de main et pourquoi pas la presse écrite à disposition pour l’autre main? C’est notre capacité de concentration qui change et qui doit s’adapter de plus en plus rapidement à tous ces supports utilisés en même temps. « Je ne crois pas que cela pollue celui que l’on considère comme l’écran phare : la TV. C’est un peu comme une fratrie. Il y a l’aîné et un jour arrivent les frères et sœurs… Plus sérieusement, toutes les possibilités qui s’offrent à nous de regarder des contenus sont pour la plupart nouvelles, alors nous les utilisons toutes en même temps pour satisfaire notre curiosité en une seule fois, pour être toujours là au bout moment, pour ne rien manquer. »

L’évolution se joue au jour le jour. Aujourd’hui c’est le multitasking, demain sera différent. Profitons de chaque étape, celle-ci est aussi passionnante que ludique!

 

A PROPOS DES LAUREATS :

 

FICTION  – « Qui conduit » Ambarish Manepalli,  Chloé Devicq & Mathilde Leclère :

Le pitch : Une voiture à l’arrêt, des occupants pressés de partir. Mais un conflit, un oubli, un lapsus, un lapin, une idée, une contrepèterie, vont remettre en cause le départ … « Qui conduit » est une série courte qui reflète avec humour et dérision le monde dans lequel on navigue

 

DOCUMENTAIRE  - « Life ! » Vincent Gilliet :

Le pitch : c’est l’histoire d’une jeune femme, Elie, agent de groupes de musique, qui jongle entre concerts live et vie privée. « Life ! » c’est aussi le   mélange de la réalité et de la fiction. Les concerts existent vraiment, les groupes de musique sont de vrais talents, mais Elie est un personnage inventé.

 

ANIMATION / JEUNESSE - « Les Anooki » Anooki :

Le pitch : Tous les jours les « Anooki » s’amusent avec la date du jour, en racontant 3 faits historiques : l’histoire d’un événement historique + l’histoire d’un fait marquant dans la vie d’une personnalité + l’histoire d’un événement sportif. « Les Anooki » est une série ludique, sensible et instructive, pour petits et grands !

Founder and Editorial Manager of « L'Atelier du Numérique », a plateform dedicated to creatives technologies and disruptive communication.

"
  • Vous êtes connecté à Facebook Partage inactif : Partage actif : Se déconnecter

nos outils pour vos projets transmedia

rejoignez-nous